Departement néo helletique
Université de Strasbourg
Accueil
Vous êtes ici :  Accueil   >   XXIVe Congrès des néo-hellénistes francophones

XXIVe Congrès des néo-hellénistes francophones

Affiche du congrès

Programme du congrès (4 mai 2015)

Livret des résumés

Appel à contribution

XXIVe Congrès pluridisciplinaire des néo-hellénistes francophones

 

« Manger en Grèce »

 

Université de Strasbourg

27, 28, 29 mai 2015

 

Qui ignore la phrase « Dis-moi ce que tu manges,  je te dirai qui tu es » ?  Ne pourrions-nous pas la décliner en disant « Dis-moi comment, pourquoi, où tu manges, je te dirai qui tu es » ? Tant il est vrai que l’alimentation et tout ce qui s’y rapporte sont autant d’éléments révélateurs sur nous, sur notre personnalité, notre éducation, notre milieu et notre culture.

Manger…, quoi de plus vital ? Sans doute mais si, pour beaucoup d’entre nous, l’angoisse d’assurer notre subsistance est largement dépassée, il n’en demeure pas moins que  nourriture et alimentation se trouvent au cœur de nos préoccupations et que ce que nous mangeons suscite passions, hantises, fantasmes, goûts et dégoûts. 

Les travaux existants, de Claude Lévi-Strauss à Jean-Pierre Poulain et Jean-Louis Flandrin  pour ne citer qu’eux, ainsi que des colloques tels que celui de 2012 organisé par l’Université Libre de Bruxelles et intitulé « Le manger et le dire » participent aux recherches touchant à l’alimentation et relèvent entre autres des sciences humaines et sociales, de la médecine, de la théologie. Toutefois, les particularités culturelles ne sont pas encore largement traitées. 

Le Département d’études néo-helléniques et l’EA 1340 GEO de l’Université de Strasbourg, organisateurs du colloque, proposent que le sujet annoncé plus haut soit ouvert non seulement à l’espace grec mais aussi à l’espace méditerranéen, turc en particulier, et à l’espace balkanique. Le Département tient à ce que l’ouverture interdisciplinaire et le décloisonnement soient également mis en œuvre au travers des communications. Il espère ainsi la participation de spécialistes en littérature, sciences du langage, histoire, sociologie, théologie, anthropologie sociale …

La réflexion bien qu’ancrée dans le monde néo-hellénique devrait être menée dans une perspective comparative, contrastive, interculturelle et non pas descriptive. Elle pourrait ainsi concerner des questions sur :

-       l’histoire de l’alimentation et des aliments en Grèce mais aussi dans l’espace méditerranéen et les Balkans afin de traiter les contacts culturels et les représentations qui en suivent ;

-       les pratiques alimentaires et culinaires dans la littérature, la langue et les différents discours;

-       l’alimentation en tant que marqueur de la tradition et de l’innovation culturelles ;

-       l’alimentation en tant qu’écho de l’identité nationale et régionale ;

-       les normes et les rituels alimentaires : les interdits alimentaires, l’espace alimentaire entre conventions, bonnes manières et convivialité ;

-       la représentation artistique de la nourriture ;

-       les dimensions symbolique et métaphorique de la nourriture.

 

Organisateurs

Département d’études néo-helléniques, Université de Strasbourg

EA 1340 GEO  Groupe d’études orientales, slaves et néo-helléniques, Université de Strasbourg

 

Contacts

Martine Breuillot, maître de conférences HdR, Département d’Etudes néo-helléniques, Université de Strasbourg breuillo@unistra.fr

Irini Tsamadou-Jacoberger, professeur, Département d’Etudes néo-helléniques, directrice de l’EA 1340, Université de Strasbourg jacoberg@unistra.fr

 

Comité scientifique

Meropi Anastassiadou (INALCO), Rodolphe Baudin (Université de Strasbourg), Constantinos Bobas (Université de Lille 3), Marie-Elisabeth Mitsou (EHESS), Sophie Vassilaki (INALCO), Hélène D’Apote-Vassiliadou (Université de Strasbourg), Martine Breuillot (Université de Strasbourg), Irini Tsamadou-Jacoberger (Université de Strasbourg)

 

Comité organisateur

Martine Breuillot, Irini Tsamadou-Jacoberger, Maria Zerva, Isavella Stamatiadou, Hélène Nobelis, Yolande Harster

 

Langues de travail : français, grec

 

Résumés

Les résumés, accompagnés d’un court CV de 150 mots maximum, seront à envoyer avant le  1er juillet 2014 à breuillo@unistra.fr et jacoberg@unistra.fr. Ils seront rédigés en français, en anglais ou en grec et ne devront pas dépasser  350 mots. Des propositions d'organisation de panels incluant trois à quatre communications seront à soumettre pour le 15 juin 2014.

Date d’acceptation des communications : 1er octobre 2014

 

Search & Find

Actualités

nov. 8 2017

Le Groupe d'Études Orientales, Slaves et Néo-helléniques (G.E.O. - EA 1340) et le Département d’études...

oct. 2 2017

Le département d’études néo-helléniques de l’Université de Strasbourg a le plaisir de vous inviter à la...

déc. 15 2016

RENCONTRE avec le poète chypriote  Kyriakos CHARALAMBIDIS organisée en partenariat avec la Représentation...

Consulter toutes les actualités